04

Au panthéon de mes héros apatrides Flotte une foule bigarrée Leurs pas résonnent si près du vide Que j’en ai des vertiges Malpolis et mal nés, ils CRIENT Ils HURLENT toutes les nuits Des insanités,[…]

Lire la suite →